Educat’Yon, la solidarité unit écoles d’ici et d’Afrique

Deux jeunes ingénieurs de l’ICAM, Vincent ALLAIN et Baptiste PIVETEAU, de la promotion Icam Vendée 2015, se lancent dans un projet passerelle entre des écoles yonnaises (Vendée) et des écoles africaines dans le cadre du projet créent Educat’Yon.

Qui sont-ils ?

Baptiste et Vincent se sont rencontrés lors de leur formation à l’Institut Catholique des Arts et Métiers. Leurs études terminées et leur diplôme d’ingénieurs en poche, ils décident de donner un nouveau cours à leur vie. Ils ont beaucoup de points communs. Ils sont passionnés pour le voyage et la découverte. Ils ne veulent pas s’engager dans de grosses entreprises métallurgiques « obéissant aux lois du productivisme ». Ils sont intéressés par les projets solidaires « utiles pour la société ». Ils veulent compléter leur formation dans le sens de leurs aspirations. L’un, Vincent, veut s’orienter vers l’entrepreneuriat social et le développement solidaire. L’autre, Baptiste, pense plutôt coopération internationale et gestion de projet. Avant de se lancer, ils ont décidé de « se confronter aux réalités » en s’engageant dans un projet en direction des enfants.

Quel est leur projet ?

Il part de l’idée que « la diversité est une chance ». Convaincus que l’éducation des jeunes générations doit
permettre de comprendre les différences et de s’interroger sur le monde, ils conçoivent un projet s’appuyant sur des écoles. Concrètement, 2 écoles yonnaises (Jean-Moulin et Victor-Hugo) et 3 écoles africaines, l’une au Bénin, l’autre au Cameroun et la troisième au Togo ou au Burkina seront en relations. Dans le cadre des Activités Péri-Educatives, 12 ateliers découvertes seront proposés aux enfants. Les sujets traités seront les différences entre l’Afrique et la France. Ils seront déclinés en 3 sujets de société : l’éducation, la santé et l’environnement.Association-EducYon-Yeela-Biiga-Tour

 

Comment cela va-t-il se dérouler ?

Les ateliers seront réalisés en France par deux animateurs de la mi-décembre à fin mars 2016. De leur côté, Baptiste et Vincent encadreront le même dispositif dans des écoles africaines. Ils seront un mois dans chaque pays. Ils comptent bien utiliser les nouvelles technologies, mais aussi la musique, les différents arts pour provoquer un élan participatif chez les enfants.

Comment les aider ?

Par le financement participatif en se rendant sur Facebook à Yeela Biigà Tour.

 

Contact Educat’Yon

Vincent ALLAIN: +33(0)6-34-12-12-35

Baptiste PIVETEAU: +33(0)6-82-52-86-19

Email: educatyon.solidaire@gmail.com

 

²Source: Ouest France

Pour ne plus louper les actualités en continu sur le Bénin,

Suivez nous sur Facebook : @Beninto.info

Suivez nous sur Twitter : @BenintoInfo

Commenter depuis Facebook

commentaires

Cet article a été lu 728 fois