Quatre maires du Bénin en visite dans le Tarn (France)

En invitant dans le Tarn quatre maires de son département natal du Bénin, le Couffo, le Dr Albert Hounou (médecin installé aux Salvages) marque une première dans la jeune histoire du CIID, le Cercle International des Initiatives du Développement Béninois, association créée à Dogbo il y a trois ans. Ces quatre maires se rendent en France dans le cadre du COP 21 (conférence sur le changement climatique), événement international organisé à Paris prochainement. Ce voyage est l’opportunité de leur faire découvrir le Tarn et les divers moyens mis en œuvre pour assurer la gestion du territoire. Lors de leur séjour dans le département, ils visiteront plusieurs installations et structures, dans différents domaines. Le programme prévoit la visite d’un centre de secours, d’une déchèterie, d’une station d’épuration et d’une usine de production d’eau potable, ainsi qu’un centre d’aide par le travail pour les handicapés. Voilà un panel des infrastructures et des services qu’Albert Hounou aimerait bien voir se développer dans son pays et qu’il présentera à ses compatriotes à titre d’exemple.

A lire aussi: Educat’Yon, la solidarité unit écoles d’ici et d’Afrique 

Albert Hounou est très impliqué dans la vie sociale, politique, administrative et sanitaire de son pays d’origine et a jugé opportun d’inviter cette délégation afin de leur montrer «ce qui se fait ici et pas encore au Bénin» comme il le souligne. Il remercie d’ores et déjà la municipalité de Boissezon pour avoir accepté de recevoir ces hôtes. Ces personnes sont Casimir Sossou maire d’Aplahoué, William Fandbedji maire de Lalo, Séraphin Dohou, maire de Djakotomey, Grégoire Tozo maire de Toviklin.

A lire aussi: Michel Jestin, l’homme pressé de venir en aide au Bénin

Seront aussi présent, Xavier Zola, consultant pour le Bénin, Jean Marie Assani, journaliste de Canal 3 monde. La réception de ces invités, avec la présence du maire et des conseillers et autres personnalités aura lieu le samedi 28 novembre à 17h00 à la mairie de Boissezon. Cet échange entre deux continents est un bel exemple de la fraternité qui peut exister entre les peuples, davantage encore dans cette période d’événements qui secoue notre pays.

Source: La Dépêche (FR)

 Pour ne plus louper les actualités en continu sur le Bénin,

Suivez nous sur Facebook : @Beninto.info

Suivez nous sur Twitter : @BenintoInfo

Commenter depuis Facebook

commentaires

Cet article a été lu 478 fois