Le président Talon se serait-il déguisé en Modeste Toboula pour se venger de Léhady Soglo ?

De la gauche à la droite Patrice Talon (Président de la République), Modeste Toboula, préfet du Littoral et Léhady Soglo, maire de Cotonou

Parmi les partisans de la Rupture, promus à la tête des directions d’Etat ou institutions de la République par le président Patrice Talon, le préfet du département du Littoral – pour ne pas dire le préfet de Cotonou – Modeste Toboula semble bien être le plus zélé en raison du contexte sociopolitique du pays. Engagé sur tous les fronts notamment là où la municipalité de Cotonou semble avoir échoué, le préfet Modeste Toboula apparaît comme une menace pour le maire Léhady Soglo, dont la commune est la seule qui compose le département du Littoral.

Absent le 28 juin 2016 à la cérémonie de prise de fonction du préfet du Littoral pour n’avoir pas été invité par voie officielle, le maire Léhady Soglo serait, selon certaines indiscrétions, dans la collimateur du préfet Modeste Toboula. De l’avis de certains observateurs, le maire Léhady Soglo – président du parti de la Renaissance du Bénin (RB) – serait entrain de payer le prix, d’une part, de son refus de soutenir la candidature de Patrice Talon aux élections présidentielles de Mars 2016 et d’autre part, de son refus non officiel de faire allégeance au régime de la Rupture. Pour ces observateurs, le président Patrice Talon se serait donc déguisé en Modeste Toboula pour marquer le coup au maire Léhady Soglo.

Du côté des partisans du maire Léhady Soglo, on dénonce un acharnement du préfet Modeste Toboula qui s’arroge certaines prérogatives de la municipalité dont il est censé assurer la tutelle aux yeux des textes en vigueur dans le pays. Une ingérence qui expliquerait la possible rivalité politique entre le maire Léhady Soglo et le président Patrice Talon, donc indirectement entre le maire et le préfet Modeste Toboula.

Aux dires du Politologue Franck Bessan, sans le vouloir, cette cabale du préfet Modeste Toboula contre le maire de Cotonou, bien qu’étant légitime à plusieurs égards, risque à long terme, de donner au maire, l’image d’une victime innocente et les béninois s’apitoieront sur le sort que le président Patrice Talon et ses sbires lui réservent. « Une cabale qui, à long terme, risque d’ouvrir à Léhady Soglo, les portes de la Marina comme celle de Boni Yayi a ouvert les portes de la Marina à Patrice Talon. » conclu le politologue.

Par : Ignace SOSSOU
Source : Bénin Web Tv

Pour ne plus louper les actualités en continu sur le Bénin,

Suivez nous sur Facebook : @Beninto.info

Suivez nous sur Twitter : @BenintoInfo

Commenter depuis Facebook

commentaires

Cet article a été lu 847 fois