Caucus Africain à Cotonou: La volonté de l’Afrique d’impulser un autre développement en marche

Ouvert le jeudi 04 août 2016 autour du thème «Accroître l’appui de Institutions de Bretton Woods en vue de répondre aux chocs, renforcer la croissance et promouvoir la transformation de l’Afrique», le Caucus 2016 de Cotonou a pris fin ce lundi 8 août, sur une note d’espoir.

Rendez-vous annuel, le Caucus est une grand-messe de la finance mondiale à laquelle ont pris part des gouverneurs des Banques de l’Afrique, des ministres du Plan et du Développement et des délégués des institutions de Bretton Woods.

Les participants venus d’Afrique, du Fonds monétaire international et de la Banque Mondiale, et autres personnalités du monde financier, ont eu à échanger sur le renforcement des politiques, des institutions et de la coopération internationale pour répondre au défi de la mobilisation des ressources internes. Il a également été question de mettre  l’accent sur la formation des ressources humaines disponibles et la rationalisation des capitaux. Aussi, les participants ont-ils eu à se concentrer sur les leviers devant mobiliser les financements nécessaires pour un développement soucieux de l’environnement.

Cotonou a aussi été l’occasion pour les gouverneurs africains du Fonds monétaire international (Fmi) et de la Banque Mondiale d’affirmer leur engagement pour la bonne gouvernance et la transparence dans l’exécution des politiques de développement en Afrique.

Il faut désormais mieux mobiliser les ressources internes, renforcer les intégrations économiques régionales et continentales, pour accélérer la croissance en Afrique. Il faut également davantage gouverner pour l’intérêt général des populations et l’amélioration de leur qualité de vie. La déclaration de Cotonou, présentée à la clôture du Caucus Africain 2016, exprime également l’aspiration des Gouverneurs africains à une meilleure représentativité de l’Afrique dans les instances de décisions des institutions de Bretton Woods.

L’empreinte de Cotonou dans ce rendez-vous

Selon le président en exercice de ce Caucus, Abdoulaye Bio Tchané, ministre d’Etat en charge du Plan et du développement, le continent africain fait face à trois grands maux: les aléas climatiques, la baisse du coût des matières premières et le terrorisme. Il a dans son développement proposé quelques pistes de réflexion aux panélistes tout en invitant chacun des participants à donner le meilleur d’eux-mêmes pour la réussite du rendez-vous de Cotonou.

Pour sa part, le Président de la République du Bénin, Patrice Guillaume Athanase Talon qui était aussi présent à la cérémonie d’ouverture, «l’édition 2016 de ce Caucus s’inscrit également dans le défi de la mobilisation suffisante des ressources pour le financement, face aux enjeux sans cesse croissants et de plus en plus pesants d’un développement qui se doit d’être dorénavant durable et inclusif».

Le chef d’Etat du Bénin a en outre défendu que le Caucus 2016 doit aller au-delà des aspirations précitées, et prendre en compte le programme de développement post-2015, ainsi que les aspirations exprimées dans l’Agenda 2063, et pour lequel la transformation structurelle de l’Afrique est indispensable.

Par : Bella EDITH

Source : Afriquinfos

Pour ne plus louper les actualités en continu sur le Bénin,

Suivez nous sur Facebook : @Beninto.info

Suivez nous sur Twitter : @BenintoInfo

Commenter depuis Facebook

commentaires

Cet article a été lu 374 fois