Les décisions du sommet du G20 vont impacter le développement de l’Afrique grâce à un partenariat gagnant-gagnant (spécialiste béninois)

Photo des chefs d'Etat et de Gouvernement lors du Sommet du G20 à Hangzhou en Chine

Les grandes décisions prises par les dirigeants du G20 lors du sommet qui s’est achevé lundi dernier à Hangzhou, en Chine, auront des répercussions positives sur le développement du continent africain, a estimé, Alfred Dossou, économiste dans l’une des universités privées de Cotonou, la capitale économique béninoise.

« Lors de ce sommet, les dirigeants du G20 ont pris des mesures visant, non seulement à mettre en œuvre des politiques et des concepts novateurs en faveur de la croissance et l’investissement à l’échelle internationale, mais aussi à faire en sorte que la croissance économique profite à tous les pays et à tout un chacun », s’est-il réjoui lors d’une interview accordée à Xinhua.

Pour cet enseignant chercheur en économie, ces décisions auront des répercussions sur le développement du continent africain qui a besoin des partenaires parmi ce groupe des vingt pays les plus puissants du monde.

« De nos jours, le continent africain qui compte près d’un milliard de consommateur avec un taux de croissance avoisinant les 6% au cours du prochain quinquennat, a non seulement un rôle à jouer dans la résolution des défis mondiaux, mais aussi répondre à des enjeux majeurs qui lui sont propres, notamment le bien-être de ses citoyens », a-t-il souligné, estimant que pour relever ces défis, le continent a besoin d’entrer en partenariat avec les pays du G20.

« Mais ce partenariat, combien sont-ils prêts à développer avec le continent africain ? A part la Chine, puissance économique qui a su développer de nos jours avec les dirigeants africains un partenariat stratégique et sincère », a-t-il fait observer, se réjouissant de la présence de la Chine, non seulement en tant que pays organisateur de ce sommet, mais un partenaire privilégié et stratégique du continent africain.

Source : Xinhua

Commenter depuis Facebook

commentaires

Cet article a été lu 882 fois