Les experts du conseil de l’entente en conclave à Lomé

Réunion du conseil de l'entente à Niamey (archive)

Sous la direction du secrétaire exécutif du conseil, Patrice Kouamé, les experts venus du Bénin, du Burkina Faso, du Niger et de la Côte d’Ivoire ainsi que du Togo feront le point sur les activités réalisées par le secrétariat exécutif du Conseil de l’Entente et la Direction générale du Centre régional de formation pour l’entretien routier (CERFER) au cours des 11 premiers mois de 2016. Ce centre basé à Lomé a pour mission de développer les aptitudes professionnelles du  personnel intervenant dans l’entretien routier et ferroviaire. Il sera également question de l’examen et l’adoption du budget 2017 de l’Organisation.

« L’adoption de ce budget aidera le secrétariat exécutif de l’institution à mettre en œuvre son programme d’activité dont les points saillants demeurent la réalisation des grand projets et infrastructures communautaires au bénéfice de la population, tels les projets d’hydraulique villageoise, électrification rurale, de boucle ferroviaire, etc », a informé le Secrétaire Général au ministère de Affaires Etrangères, de la Coopération et de l’Intégration Africaine, Afètsè Tay Abra.

Des 48 heures de discussions franches et approfondies entre les experts découleront des conclusions décisives et déterminantes pour la renaissance et le développement du Conseil de l’Entente.
Créé en 1959, le Conseil de l’Entente est l’une des plus vieilles organisations de la sous-région. Le Conseil regroupe le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’ivoire, le Togo et le Niger. Cette organisation régionale présidée par LE CHEF DE L’Etat togolais  Faure Gnassingbé entend jouer un rôle politique, mais aussi économique et de développement dans la sous région.

© Togo Top Infos


Commenter depuis Facebook

commentaires

Cet article a été lu 378 fois