Bénin : grève illimitée des médecins en spécialité

Médecins spécialistes en grève devant le Centre National Hospitalier Universitaire (CNHU) Hubert K. Maga (archive)

L‘Association des médecins en spécialité (AMES) a appelé ce lundi à un mouvement de grève illimitée dans les Centres hospitaliers et universitaires (CHU) pour revendiquer au profit des médecins nationaux et non-nationaux en spécialisation au Bénin, un cadre légal et une reconnaissance légitime par les autorités des CHU.

Mobilisés pour un sit-in dans la cour du Centre national hospitalier universitaire (CNHU) Hubert K. Maga de Cotonou, ces médecins nationaux et non-nationaux en spécialisation au Bénin, tous en blouse blanche et bandeau rouge noué à la tête, ont dénoncé à travers une motion lue par le vice-président de l’AMES, Juste Zinsou, les conditions de formation qu’ils jugent ‘’précaires et misérables’’ et le traitement qui leur est réservé dans les espaces hospitalier universitaire.

« Le médecin en spécialité au Bénin est livré à lui-même, aux besoins de la formation, avec de nombreuses contraintes académiques dont la présence permanente à l’hôpital et ce, sans allocation, sans frais de garde, sans nourriture », s’est indigné Docteur Zinsou.

À lire aussi : Bénin : des revendications soulevant la tension sociale dans plusieurs secteurs dans l’administration

Le mécontentement de cette catégorie de médecins est né de l’application de l’arrêté rectoral rehaussant de 500.000 FCFA les frais de formation et les droits universitaires des apprenants en formation pour les diplômes d’études spécialisées de la Faculté des Sciences de la Santé de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC).

Cet arrêté suscite, depuis sa publication, des contestations et a conduit à une grève sans arrêt de travail des médecins en spécialité.

Plusieurs autres revendications sont énumérées dans la motion. Il s’agit notamment, de l’établissement de la carte sanitaire des besoins aux médecins spécialistes, de l’amélioration du plateau technique des CHU du Bénin et de la prise d’un décret pour le payement des frais de garde et ristournes à tous les médecins en spécialités.

© Agence de Presse Africaine


Commenter depuis Facebook

commentaires

Cet article a été lu 504 fois