Un comité exécutif consensuel et transitoire élu à la tête de la fédération béninoise de football

Siège de la Fédération Béninoise de Football (FBF)

Les acteurs du monde du football béninois réunis samedi en assemblée générale extraordinaire au siège de la Fédération béninoise de football (FBF) à Porto-Novo, ont entériné un nouveau comité exécutif consensuel et transitoire de 21 membres.

Cette décision est conforme au protocole d’accord signé le 23 décembre 2016 par les protagonistes de la crise qui secoue le football béninois depuis 2010.

Cette nouvelle structure composée des 15 anciens membres et de 6 nouveaux acteurs influents du secteur, est chargée de conduire la destinée de la discipline durant une période transitoire de dix-huit mois, soit jusqu’au 07 juillet 2018 pour l’organisation de l’élection anticipée d’un nouveau bureau exécutif de l’instance faitière de football.

« Nous avons décidé lors de notre session extraordinaire du mardi 27 décembre 2016, de convoquer un congrès extraordinaire pour soumettre aux délégués l’acte posé devant le chef de l’Etat, Patrice Talon dans le cadre de la réconciliation des acteurs », a affirmé à l’ouverture des travaux, le président de la FBF, Anjorin Moucharaf élu à l’assemblée générale du 10 juin 2016  et dont l’élection est contestée par certains acteurs.

A l’occasion du congrès extraordinaire de ce samedi, les délégués au nombre de 52, ont procédé à la révision de l’article 33 des statuts de la FBF, sautant ainsi le verrou qui empêchait certains acteurs de se porter candidats à la présidence de la fédération.

Les délégués ont également décidé de la réintégration des clubs ayant abandonné le championnat national de football pour diverses raisons depuis la crise de 2009.

Dans une motion de remerciement lue à la fin des travaux, le congrès a félicité, encouragé et remercié le président Patrice Talon pour son engagement à résoudre la crise en s’engagent à tout mettre en œuvre pour le maintien de la cohésion et la stabilité retrouvées au sein de la famille du football pour faire du Bénin une nation de sport en général et de football en particulier ».

Se réjouissant cette avancée dans la résolution de la crise qui mine le sport roi au Bénin, le président du Comité national Olympique (CNO-Bénin), Julien Minavoa a dit sa fierté pour cet effort de paix et a promis faire parvenir dans les plus brefs délais au comité transitoire, l’assiette identitaire fédérale afin de formaliser la nouvelle structure.

© Agence de Presse Africaine


Commenter depuis Facebook

commentaires

Cet article a été lu 161 fois