Bénin : Le gouvernement va dissoudre Libercom SA et Benin Telecoms

La ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Rafiatou Monrou

Le gouvernement du Bénin a annoncé le 21 juin 2017 au terme d’un Conseil des ministres le plan de restructuration de Libercom SA, de Bénin Télécoms Services SA et de Bénin Télécoms Infrastructures SA. Selon le communiqué du gouvernement, cette restructuration contribuera à rendre ces structures beaucoup plus performantes en plus de devenir rentables.

Seulement, ce plan prévoit la dissolution anticipée de Libercom SA, de Bénin Télécoms Infrastructures SA, ainsi que l’option d’une gestion de type privé à Bénin Télécoms services.

Une disposition qui a été mal accueillie par les employés de ces entreprises qui sont désormais visés par un licenciement collectif et dont les derniers salaires seront payés à la fin du mois de juillet 2017. Dans un communiqué de presse publié hier mercredi 21 juin 2017, ils dénoncent un «bradage du patrimoine de l’Etat au profit des sociétés privées ».

À lire aussi : Projet « Bénin Taxi » Un projet gouvernemental en cours actuellement

Pour les rassurer, la ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Rafiatou Monrou (photo), a précisé que « dès qu’on va finir le processus de dissolution des sociétés, les droits seront payés sans délai. Il y a un comité qui travaille dessus et il y a plusieurs étapes à franchir ». Dans la foulée, la ministre a invité les employés licenciés à se repositionner dans le secteur du Numérique, en leur demandant d’élaborer un plan sur lequel le gouvernement peut se fonder pour continuer le travail.

Du côté du gouvernement, on justifie une mesure qui est supposée booster le secteur de l’Economie numérique du Bénin. Le communiqué du conseil des ministres évoque la transformation du «  Bénin en une plateforme de services numériques d’Afrique de l’Ouest, pour l’accélération de la croissance et l’inclusion sociale d’ici 2021 ». Il poursuit en réassurant du soutien de l’Etat à « l’émergence d’une concurrence efficace dans le secteur » et au « déploiement d’une infrastructure de transmission à haut et très haut débit. Celle-ci sera détenue par une société de patrimoine publique dont l’exploitation et la maintenance seront confiées à une société de gestion privée, avec pour objectif une utilisation massive des infrastructures pour tous les opérateurs exerçant au Bénin ».

© Tic Mag


Pour ne plus louper les actualités en continu sur le Bénin,

Suivez nous sur Facebook : @Beninto.info

Suivez nous sur Twitter : @BenintoInfo

 

Commenter depuis Facebook

commentaires

Cet article a été lu 1 118 fois