Afrique : le Bénin et le Nigéria menacés d’inondations

Inondations au Nigéria (Archives)

L’Autorité du bassin du fleuve Niger (ABN) a fait le constat samedi dernier. En effet, les 2 pays sont traversés par un cours d’eau qui connaît actuellement une crue en territoire nigérien.

 « Nous lançons un appel à tous les riverains, en aval, à Malanville au Bénin et au Nigeria, parce que la propagation des eaux se poursuit », a déclaré samedi soir à la télévision nigérienne, Soungalo Koné.

Ce responsable de l’ABN est convaincu que tout ce qui est enregistré comme « montée d’eau va se propager vers » le Bénin et le Nigeria. Après une première « alerte jaune », l’ABN a décrété jeudi « l’alerte orange » qui est le dernier niveau avant « l’alerte rouge », a-t-il signalé.

Lawan Magadji, le ministre nigérien de la gestion des Catastrophes a prévenu que « c’est une question d’heures pour atteindre l’alerte rouge, car il y une montée soudaine des eaux ».

Selon le ministre, qui a annoncé un plan d’évacuation des résidents des zones affectées, la crue « menace » les villages insulaires et plusieurs quartiers de Niamey.

 Il a également déclaré qu’un « renforcement » des digues de protection est prévu et annoncé que des sites ont été aménagés pour accueillir les populations déplacées.

La quasi-totalité du million et demi d’habitants de Niamey vivent sur les rives du fleuve et certains ont même construit leurs maisons dans son lit.

 Les fortes pluies qui s’abattent depuis juin sur le Niger, un pays majoritairement désertique, ont déjà fait 44 morts et plus de 80’000 sinistrés dans tout le pays, selon le dernier bilan officiel.

L’autorité du bassin du fleuve Niger, regroupe neuf Etats à savoir, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, la Guinée Conakry, le Mali, le Niger, le Tchad et le Nigeria.

© Ebene Magazine  


Pour ne plus louper les actualités en continu sur le Bénin,

Suivez nous sur Facebook : @Beninto.info

Suivez nous sur Twitter : @BenintoInfo

Commenter depuis Facebook

commentaires

Cet article a été lu 298 fois