Bénin : le gouvernement veut élaborer un plan national de développement de la filière soja

Graines de soja. Image d'illustration

Le gouvernement béninois a décidé de l’élaboration du plan national de développement de la filière soja en vue de favoriser la coordination, la mutualisation et la synergie des interventions sur cette filière au Bénin, a annoncé mardi à Cotonou, le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Françoise Comlan Assogba.

« Le plan national de développement de la filière soja est un outil non seulement pour l’opérationnalisation du programme d’action du gouvernement pour la période 2016-2021, mais aussi pour la mobilisation des ressources en faveur de l’atteinte des objectifs du secteur », a-t-elle souligné.

S’exprimant au cours de l’atelier du lancement du processus d’élaboration de ce plan national de développement de la filière soja, Mme Assogba a déploré le fait que cette filière jusqu’à présent, ne bénéficie d’aucune étude spécifique.

« La filière soja ne bénéficiant pas encore d’une étude spécifique et compte tenu du dynamisme autour d’elle et de ses intérêts stratégiques, le gouvernement béninois se propose d’élaborer, avec les acteurs de la filière tant au niveau national qu’au niveau déconcentré et décentralisé un document pour adresser les contraintes majeures qui minent encore la performance systématique de cette filière », a-t-elle indiqué.

En effet, a-t-elle souligné, le soja est une culture stratégique dans le système de production du Bénin en raison de ses multiples fonctions, notamment sa contribution à la restauration et au maintien de la fertilité du sol qui se dégrade davantage sous la pression des actions anthropiques néfastes conjuguées avec les effets des changements climatiques.

Au regard de ces fonctions, a-t-elle expliqué, le soja s’est peu à peu imposé comme une filière dynamique impliquant plusieurs acteurs intervenant sur divers maillons dont notamment la fourniture de semences et autres intrants, la production de soja grain, la transformation de soja en divers produits (huile, lait, fromage, tourteaux, farines enrichies) et la commercialisation.

« Cette dynamique explique les différents travaux réalisés et en cours sur le soja par divers acteurs avec pour résultats tangibles l’extension des superficies et l’amélioration substantielle du niveau de production du soja qui est passé de 12.433 tonnes en 2007 à 156.901 tonnes en 2016 », a-t-elle fait observer.

Fort de cela, a-t-elle révélé, le soja a été retenu comme filière émergente au niveau du programme d’action du gouvernement 2016-2021, où il bénéficiera dans les années à venir une action soutenue du secteur public pour rehausser sa contribution au développement de l’agro-industrie et partant à la croissance économique du Bénin.

© Xinhua


Pour ne plus louper les actualités en continu sur le Bénin,

Suivez nous sur Facebook : @Beninto.info

Suivez nous sur Twitter : @BenintoInfo

Commenter depuis Facebook

commentaires

Cet article a été lu 96 fois