Tôfa 2018 : « Gouada-bla », signe principal du Bénin en 2018

La cérémonie de consultation de Tôfa 2018, a eu lieu, samedi 2 décembre 2017 dans la grande salle du Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb). Au cours de cette cérémonie, les prêtres Fâ appelés Boconon ont manipulé les chapelets traditionnels.

« Gouada-bla », c’est le signe principal qui va gouverner le Bénin en 2018. En effet, ces différents signes annoncent l’année 2018 comme une année de grands défis, de troubles socio-économiques, de tension sociale et même au niveau des foyers. Les prêtres Fâ, ont affirmé que, les blocages, les humiliations, les conflits, la honte, les accidents répétés, les promesses irréalisables sont entre autres les malheurs qui vont frapper le pays et ses fils pour l’année 2018. Ils recommandent vivement alors, la prudence et la méfiance. Le Fâ signale la mésentente et la division. « Toute chose qui ne contribuerait pas au développement de ce pays et à la paix », ont-ils poursuivi. L’obéissance de la femme dans les foyers, sauverait les couples et les familles. Cependant, le bonheur se pointe dans cette année 2018 si les sacrifices sont faits à tant et les interdis respectés. Selon Sylvain Adoho, alias « Maître Bobos »dans une interview accordée au journal l’Evénement précis, le Fâ demande à ce qu’on sache attirer l’homme avec une main, avant de le frapper avec une autre main. Et cela s’adresse au sommet. « Quand nous parlons de sommet, nous parlons du Président de la République, Patrice Talon », a-t-il ajouté. Il poursuit en disant que, le Fâ lui recommande de savoir traiter le peuple avec douceur, tout en étant ferme. Ce qui voudra dire que le traitement doit être équilibré. « L’autre chose que le Fâ recommande, c’est qu’il invite le Président de la République à s’initier au Fâ », a-t-il renchéri. Car pour lui, au-delà de tout, c’est le sang du Fâ qui coule dans ses veines, et il faudra qu’il aille s’initier. Les prêtres du Fâ, à leur tour, ont prédit qu’un complot sera dévoilé au grand public. « Il y aura trop d’accidents en 2018 », ont-ils également martelé. Le Fâ dit selon eux, que la richesse du pays sera accaparée par une seule personne. Il y aura alors à cet effet la galère. « Il y aura de soulèvement », ont-Ils ajouté. Il risque d’avoir de confrontation entre deux dinosaures. Ils conseillent aux populations, de cacher leurs grossesses, de faire les sacrifices, d’implorer les morts pour qu’ils veillent sur le pays. Mais aussi pour finir, ils exhortent les Béninois de la diaspora, à faire attention car la prison les guette. Ils invitent aussi le président de la république, à unifier le pays sinon rien ne marchera en 2018.

Par : Thérèse Wohndéna GNITONA (Coll)

© Le Matinal


Pour ne plus louper les actualités en continu sur le Bénin,

Suivez nous sur Facebook : @Beninto.info

Suivez nous sur Twitter : @BenintoInfo

Commenter depuis Facebook

commentaires

Cet article a été lu 336 fois