Modernisation des lieux de commerce sous l’ère de la rupture : 47 marchés urbains et régionaux à reconstruire

Marché de Dantokpa

Les marchés urbains et régionaux du Bénin présenteront désormais une nouvelle image. C’est la nouvelle vision du gouvernement du chef de l’Etat, Patrice Talon, annoncée lors de la séance du Conseil des ministres du mercredi 13 décembre dernier. Au cours de cette séance, le gouvernement a annoncé l’exécution d’un vaste programme de construction et de modernisation de marchés urbains et régionaux de nouvelle génération, bien équipés et attractifs, à travers tout le pays. Il s’agit de la construction de quarante-sept (47) marchés, dont 33 sont constitués de marchés existants à reconstruire et de marchés neufs à créer et qui disposent de sites formellement identifiés à cet effet. Sur ces 33 marchés existants, vingt et un (21) sont situés à Cotonou, trois (3) à Porto-Novo, deux (2) à Parakou, deux (2) à Abomey, un (1) à Abomey-Calavi, un (1) à Ouidah, un (1) à Azovè, un (1) à Glazoué et un dernier à Ouègbo (1). Au nombre des marchés existants, nous pouvons citer ceux de Dandji, PK3, Tokplégbé, Yénawa, Midombo, Agbato, Ganhi, Aïdjèdo, Doudédji, Saint Michel, Wologuèdè, Sainte Rita, Mènontin, Zogbo, Fifadji, Kindonou, Vèdoko, Gbégamey, Gbodjètin, Cadjèhoun, Lètondougbé, LadjiFarani, Amawuignon, grand marché, Ouando, Ahouangbo, Houndjro, Marché régional d’Abomey, Cococodji, Pahou, Glazoué, Ouègbo, Azovè. Les marchés de la ville de Cotonou ont été ciblés dans le but de renforcer la couverture du territoire municipal en marchés secondaires et de quartiers. Cette décision de construire et moderniser les marchés va améliorer les conditions de vente, d’achats, et créer une augmentation du nombre de places dans les marchés. Elle constitue aussi une solution unique contre l’occupation anarchique des espaces publics, favorise le relogement de certaines activités déplacées de l’espace public ainsi qu’une meilleure fluidité des déplacements autour des marchés. En adoptant cette démarche logique, le gouvernement donne une nouvelle image aux localités et villes concernées pour son exécution, et hisse le Bénin au rang des pays disposant de lieux commerciaux qui respectent les normes standards. Il est à rappeler que le gouvernement a déjà approuvé la sélection de dix (10) cabinets d’architecture pour réaliser des missions complètes de maîtrise d’œuvre dans le cadre dudit projet. Ce qui atteste de l’imminence du démarrage des travaux.

Par : Rastel DAN

© L’Evènement Précis


Pour ne plus louper les actualités en continu sur le Bénin,

Suivez nous sur Facebook : @Beninto.info

Suivez nous sur Twitter : @BenintoInfo

Commenter depuis Facebook

commentaires

Cet article a été lu 717 fois