La Cour pénale internationale (CPI) accueille un forum de la société civile pour le lancement des commémorations du 20e anniversaire du Statut de Rome

La Procureure de la Cour pénale internationale, Fatou Bensouda

Le 15 février 2018, la Cour pénale internationale (CPI) a accueilli le lancement par la Coalition pour la CPI de ses commémorations  du 20e anniversaire du Statut de Rome le traité fondateur de la Cour – avec un forum ouvert au siège de la Cour à La Haye, aux Pays-Bas. Plus de 280 personnes ont assisté à l’événement, y compris des protagonistes de l’adoption du Statut de Rome, des fonctionnaires de la CPI, des représentants d’États, d’organisations régionales et internationales, ainsi que de la société civile.

« C’est un grand plaisir pour moi de recevoir à la CPI un grand nombre de ces mêmes personnes qui ont travaillé si dur pour rendre cette Cour possible », a déclaré la Présidente de la CPI, Mme la juge Silvia Fernández de Gurmendi. Elle a également qualifié l’adoption du Statuts de Rome comme étant « l’une des plus grandes réalisations de ces dernières décennies pour faire avancer l’état de droit, une « révolution » selon certains ».

« Cet événement reconnaît le rôle des diverses parties prenantes impliquées dans l’adoption du Statut de Rome – États, organisations régionales et internationales et société civile, et vise à stimuler un dialogue mondial sur la promotion de la justice pour les atrocités », a déclaré le Coordonnateur de la Coalition pour la CPI, William R. Pace. « Nous appelons tous les acteurs du système international, les organisations et les individus à organiser des événements autour du 20ème anniversaire en 2018 pour sensibiliser le public à ce traité historique et s’engager à progresser vers la ratification universelle et la coopération avec les décisions de la CPI. Éliminons la guerre et l’impunité pour la violence de masse et la répression ».

Le Procureur de la CPI, Fatou Bensouda, a remercié la Coalition pour la CPI et ses membres du monde entier pour leur contribution inestimable à la cause de la justice internationale, à l’établissement de la Cour et pour marquer cette date clé. « La création de la Cour pénale internationale doit certainement être l’un des moments les plus fiers de l’humanité », a déclaré le Procureur de la CPI. « Les efforts de coopération doivent être amplifiés afin de garantir des gains à long terme pour la justice ».

À lire aussi : Cour pénale internationale : la juge béninoise, Reine Alapini-Gansou et ses pairs prêtent serment.

Rappelant que la participation des victimes et les réparations sont des caractéristiques uniques du Statut de Rome, le Greffier de la CPI Herman von Hebel a déclaré que « le succès de la Cour ne dépendra pas uniquement de ses jugements et peines pour les personnes qui ont commis les crimes les plus graves de la communauté internationale dans son ensemble. Au contraire, le succès de la Cour dépendra, dans une plus large mesure, de la possibilité de donner une voix aux victimes, des réparations adéquates et une aide pour reconstruire leur vie ».

« Vingt ans après la Conférence de Rome, la CPI fait désormais partie intégrante du système international. Elle œuvre pour contribuer à l’état de droit, la promotion des droits de l’homme et un monde plus pacifique et plus sûr, » a déclaré le Président de l’Assemblée des états parties O-Gon Kwon. « En ce moment important de son histoire, la Cour a plus que jamais besoin de notre soutien. Le système du Statut de Rome ne sera aussi efficace et efficient qu’à travers les actions et la coopération que nous, les États parties, la Cour et d’autres parties prenantes entreprenons ».

Des allocutions ont été prononcées par le Coordonateur de la Coalition pour la CPI, la Présidente, la Procureur et le Greffier de la CPI, le Président de l’Assemblée des États parties au Statut de Rome, le Président du Conseil de direction du Fonds au profit des victimes, le Secrétaire général des Nations Unies et le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, et le Haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères, parmi d’autres hauts fonctionnaires et participants à la Conférence de Rome de 1998.

Le Forum ouvert se poursuivra aujourd’hui, le 16 février, au Palais de la Paix à La Haye et des commémorations auront lieu tout au long de l’année, notamment autour du 17 juillet 2018, la Journée de la justice pénale internationale et l’anniversaire officiel du Statut de Rome. Le 20e anniversaire devrait marquer le renouvellement de l’engagement envers le Statut de Rome, la CPI, et le système sans précédent de justice pénale international crée par le Traité.

© Beninto Info en partenariat avec APO


Pour ne plus louper les actualités en continu sur le Bénin,

Suivez nous sur Facebook : @Beninto.info

Suivez nous sur Twitter : @BenintoInfo

Commenter depuis Facebook

commentaires

Cet article a été lu 433 fois