Bénin : la deuxième phase du programme « Approche communale pour le marché agricole au Bénin » officiellement lancée

Le directeur de cabinet du ministère béninois de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Bonaventure Kouakannou, a procédé jeudi à Cotonou au lancement officiel de la deuxième phase du programme « Approche communale pour le marché agricole au Bénin », visant à contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations rurales du Bénin.

D’un coût de 17 millions d’euros, ce programme de quatre ans financé par l’ambassade des Pays-Bas au Bénin permettra d’accroître les revenus agricoles des acteurs économiques à la base, notamment les jeunes (15-35 ans) et les femmes dans 28 communes de quatre départements du Bénin.

Pour M. Kouakannou, ce programme permettra également de relever le défi majeur de l’augmentation de l’offre de produits agricoles en quantité et en qualité pour mieux répondre aux nombreuses opportunités des marchés locaux et sous-régionaux, notamment le marché nigérian.

« Malgré les efforts de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour la création d’un marché unique, les acteurs économiques béninois, producteurs, transformateurs et commerçants, se heurtent dans la pratique à de nombreux obstacles : la complexité et les coûts des procédures formelles, les tracasseries routières », a-t-il déploré.

Ainsi, pour pallier ces obstacles, un dispositif facilitateur efficace a été mis en place au cours des quatre années (2013-2017) de mise en œuvre de la première phase du programme pour promouvoir les échanges commerciaux au Bénin et entre le Bénin et le Nigeria.

Cette deuxième phase du programme favorisera entre autres « l’accroissement des échanges commerciaux des produits agricoles entre le Bénin et le Nigeria et la réduction des barrières aux échanges commerciaux des produits agricoles à l’intérieur du Bénin et avec les pays limitrophes », a-t-il souligné.

© Xinhua


Pour ne plus louper les actualités en continu sur le Bénin,

Suivez nous sur Facebook : @Beninto.info

Suivez nous sur Twitter : @BenintoInfo

Commenter depuis Facebook

commentaires

Cet article a été lu 1 020 fois