Un proche du président Talon prend ses fonctions à la tête de la Cour constitutionnelle au Bénin

Remise au président de la République, Patrice Talon, du rapport général de la Commission des réformes politiques et institutionnelles par son président Maître Joseph Djogbénou.

Le nouveau président de la Cour constitutionnelle du Bénin, ancien avocat et proche du président Patrice Talon, a officiellement pris ses fonctions vendredi, après des mois de désaccords entre l’institution et la présidence.

Joseph Djogbénou, qui était également l’ancien ministre de la Justice, a été élu à la tête de la Cour constitutionnelle au cours d’une élection à huis clos jeudi dernier.

Joseph Djogbénou, qui s’est vu remettre vendredi par son prédécesseur le maillet symbolisant sa prise de pouvoir, s’est engagé à « satisfaire les droits des citoyens », mais la nomination d’un proche de la présidence suscite des inquiétudes dans le petit pays d’Afrique de l’Ouest.

La Cour constitutionnelle entretenait des rapports tendus avec le président Talon, condamnant plus d’une fois le gouvernement pour « non respect » ou « méconnaissance de la Constitution ».

Elle avait notamment déclaré non conforme à la Constitution la loi sur le retrait du droit de grève aux magistrats et aux travailleurs des secteurs de la santé et de l’éducation qui constituait une des réformes majeures du pouvoir Talon concernant l’administration publique.

La Cour constitutionnelle du Bénin compte sept membres dont quatre sont désignés par le Parlement et les autres par le président de la République.

Joseph Djogbénou, 49 ans, ancien député, est titulaire d’une agrégation de droit privé et de sciences criminelles. Il est aussi avocat et spécialiste du recouvrement de créances bancaires et du droit bancaire.

© VOA Afrique


Pour ne plus louper les actualités en continu sur le Bénin,

Suivez nous sur Facebook : @Beninto.info

Suivez nous sur Twitter : @BenintoInfo

Commenter depuis Facebook

commentaires

Cet article a été lu 261 fois