La CAME ne peut plus acheter ni vendre des médicaments

Direction générale de la Centrale d’achat des médicaments essentiels et consommables médicaux (CAME)

La Centrale d’achat des médicaments essentiels et consommables médicaux (CAME) n’est plus habilité à exercer des activités liées aux produits pharmaceutique au Bénin. Par un décret en date du 20 juin, le président de la République a décidé du retrait de son agrément.

Cette décision fait suite à l’affaire de trafic de faux médicaments qui a conduit des responsables de plusieurs structures grossistes de médicaments en prison après leur condamnation par la justice.

Le décret précise qu’une assemblée générale de la CAME sera convoquée dans un délai de huit jours. Aussi, l’Etat pourra aussi dénoncer la convention de partenariat le liant à la CAME signée le 29 septembre 2010.

L’Etat béninois a décidé de réformer le secteur de la pharmacie. Pour cela, un comité présidé par le ministre de la justice d’alors, Joseph Djogbénou avait été mis en place. Il est désormais présidé par le ministre de la Santé Benjamin Hounkpatin.

© ORTB


Pour ne plus louper les actualités en continu sur le Bénin,

Suivez nous sur Facebook : @Beninto.info

Suivez nous sur Twitter : @BenintoInfo

Commenter depuis Facebook

commentaires

Cet article a été lu 352 fois